De 9 mai defilările arată foarte diferit… Unele sunt cât se poate de realiste, altele sunt o fisură în real altele de-a dreptul supra-realiste. La Bruxelles de 8 şi 9 mai e sărbătoarea oraşului, Fête de l’Iris. Pe ceea ce se numeşte Mont des Arts, marcat de Muzeul Magritte, de superba creaţie Art Nouveau, clădirea Old England, de o sculptură dinamică a lui Calder (numai 3 repere dintre multele edificii culturale) câteva trupe, de teatru şi de circ, au pus în mişcare un melanj suprarealist. Un citat de aici: „Performance : Magritte’s hors cadre – Cie Lune et l’Autre. Performance déambulatoire et surréalisme en chaîne. Création Dessous l’œil clos de Lune et l’autre. Une pluie de Magrittiens débarquent et déambulent sur le parcours de l’Iris. Cette démultiplication frappée de noir et coiffée d’un chapeau boule de billard n°8, ces êtres aux mœurs parapluiesques étranges font promenade royale. Défiant la troisième dimension, ils glanent comme si le temps n’avait plus d’emprise sur leur existence : chats perchés et chants dada, comportements étonnants ou gesticulations anodines, fresques vivantes et intrusions urbaines. Par pur plaisir pour un joli coup de canne en hommage au Maître René ! Une cinquantaine de personnages aux attributs de Magritte (chapeaux melons, costumes et parapluies noirs) arpenteront les rues, réunis par une chorégraphie à effets de chœur. Leurs actions sont directement inspirées des photographies surréalistes des années 20’ et 30’, alliant déplacements étranges et tableaux vivants, chants et slogans dada, ralliements boules et chat perché, actions anodines répétées… Ce chœur surréaliste s’intègre directement à l’architecture urbaine, profitant des murs, renfoncements, fenêtres, escaliers pour créer cette performance déambulatoire.”

Anunțuri